univers.jpg

L’EQUIPE DE GEOGRAPHIE

  • Les dimensions en Univers

  • Les curiosites astronomiques

  • Les resources de l’Univers

 

Voici, vous pouvez regarder un video dans lequel est presente le theme “Les dimensions en Univers”.

 
cancri2.jpg
cancri.jpg

1.Une étonnante planète de diamant – 55CANCRI E


55 Cancri-e pourrait abriter une masse de pierres précieuses égale à trois fois celle de la Terre !

Une équipe américano-française d'astronomes a découvert une planète très chaude formée en grande partie de diamant, de deux fois la taille de la Terre et en orbite autour d'une étoile visible à l'oeil nu, ont annoncé les chercheurs.

 Elle se situe à 40 années-lumière de la Terre (une année-lumière correspondant à 9 461 milliards de kilomètres) dans la constellation du Cancer. Le diamant pourrait représenter au moins un tiers de 55 Cancri-e ou l'équivalent de trois fois la masse terrestre.

En comparaison, l'intérieur de la Terre est riche en oxygène, mais très pauvre en carbone, relève Kanani Lee, un géophysicien à l'université de Yale, un des coauteurs de l'étude.


Selon ces scientifiques, cette découverte ouvre de nouvelles voies pour étudier les processus géochimiques et géophysiques d'exoplanètes dont la taille est proche de celle de la Terre. Olivier Mousis, un planétologue de l'Institut de recherche en astrophysique à Toulouse, en France, est également coauteur de ces travaux.

 
uw1.jpg
uw2.jpg

2.2011 UW-158, l'astéroide qui vaut des milliers de milliards

Un petit astéroïde contenant plus de 5.000 milliards d'euros sous forme de platine est passé près de notre planète dans la nuit du 19 au 20 juillet. Un tel trésor spatial éveille l'appétit des sociétés désirant exploiter les ressources minières de ces objets célestes.
Le croiseur qui est passé près de la Terre porte le nom de "2011 UW-158" et mesure environ 800 mètres de diamètre. Il n'était malheureusement pas observable à l’œil nu étant donné la distance à laquelle il nous a frôlés : il était 30 fois plus proche que Mars, mais 6 fois plus loin que la Lune, ce qui nous amène tout de même à une distance dépassant les 2 millions de kilomètres.
Pour le moment, Planetary Ressources s'en tient donc à établir le potentiel des corps célestes. 2011 UW-158 est par exemple classé "type X", car il est composé en majorité de métal. Mais aucune véritable technologie d'exploitation des astéroïdes eux-mêmes n'est encore envisagée. L'astéroïde aux 5.000 milliards d'euros ne devrait pas être à nouveau aussi proche de nous avant 2108, ce qui laisse donc largement le temps aux ingénieurs de se préparer pour une future "ruée vers le platine spatiale.

 
3.jpg
32.jpg

3. La planète de glace chaude- GLIESE 436B

Découverte en 2004, située à seulement 33 années-lumières de la Terre, dans la constellation du Lion, Gliese 436b est une géante gazeuse qui semble défier les lois du bon sens : c'est un véritable four avec une température moyenne en surface, de 440°C. Pourtant, cet enfer brûlant est couvert... de glace!
Cette géante gazeuse possède en outre une faible atmosphère saturée en carbone, en hydrogène et en hélium, soufflée par son soleil, mais comme Neptune, Gliese 436b contient de l'eau en quantité. La gravité est cependant telle que l'eau s'en retrouve comprimée au point de former de la glace, brûlante, qui couvre les couches inférieures de la planète. 
On a là une planète faite de glaçons qui pourraient vous brûler en un rien de temps, un enfer de glace sur lequel n'importe quel bonhomme de neige serait 8 fois plus chaud que ne l'était la température maximale relevée sur Terre!

 


Les ressources de l’Univers:

LE SOLEIL DE NOTRE SYSTEME SOLAIRE

Le Soleil est une étoile de dimension moyenne, une énorme boule chaude de gaz. C'est une étoile parmi des milliards dans notre galaxie (la voie lactée). Bien que sa distance moyenne à la Terre soit de 149,6 millions de kilomètres, il reste l'étoile la plus près de la Terre. Le Soleil mesure 1 400 000 kilomètres de diamètre, 108 fois le diamètre de la Terre.

La Terre tourne sur elle-même en 1 jour, mais le Soleil tourne sur lui-même en 25 jours. Il contient 75 % d'hydrogène et 25 % d'hélium qui brûlent en tout temps. Au centre du Soleil, l'hydrogène est transformé en hélium. La combustion de ces éléments permet au Soleil de libérer de la chaleur et différents rayons (ultraviolets, visibles, infrarouges, rayons X, etc.)

Température du Soleil:  5800 kelvins ou 5527 oC (à la surface) ; 15 600 000 kelvins (au centre)         

sun.jpg
 

Le Soleil produit sa propre lumière et sa propre chaleur. Il fournit la chaleur et la lumière à la Terre par un processus similaire à celui qui se produit dans une bombe à hydrogène. En effet, l'énergie du Soleil provient de réactions nucléaires qui se produisent dans son noyau. La chaleur extrême du Soleil (le centre atteint une température de 15 millions de degrés centigrades) permet à ses atomes d'hydrogène d'atteindre des « super » vitesses faisant en sorte qu'ils entrent en collision ensemble. Les noyaux (les centres) des atomes fusionnent en groupes de quatre et forment un atome plus lourd appelé hélium. Le choc de cette collision est tellement fort qu'une partie de l'atome est convertie en énergie. C'est cette énergie qui fournit la chaleur et la lumière à la Terre. C'est cette énergie qui cause nos différentes conditions climatiques. Notre planète tire donc toute son énergie d'une seule source: le Soleil. Le sol, les océans et l'atmosphère reçoivent de l'énergie du Soleil sous forme de rayonnement électromagnétique. La lumière que nous voyons est formée de ce rayonnement. Le rayonnement auquel nos yeux sont sensibles ne représente qu'une petite portion du rayonnement que l'on reçoit du Soleil.

sun2.jpg
sun3.jpg
sun4.jpg
 

Eau liquide dans l'univers

L'eau liquide est probablement abondante dans l'univers, en dépit du fait que sa présence n'ait été détectée que sur un seul corps de façon stable à l'heure actuelle (juillet 2015), la Terre.

L'existence d'eau liquide sur d'autres corps est un sujet particulièrement étudié car, entre autres, elle est généralement considérée comme l'un des préalables essentiels à la vie. La recherche d'eau liquide ailleurs que sur Terre est donc une partie importante du travail effectué dans le cadre de la recherche de vie extraterrestre.

L'eau liquide est essentielle à tous les organismes vivants connus qui y vivent. La présence d'eau liquide sur Terre est le résultat d'une pression atmosphérique suffisante à sa surface et de sa présence dans la zone d'habitabilité du Soleil (avec une orbite quasi-circulaire stable). Cependant, son origine demeure inconnue.

da.jpg
 

Différentes méthodes sont utilisées pour détecter de l'eau liquide ailleurs que sur Terre. Les principales sont la spectroscopie d'absorption et la géochimie. Ces techniques se sont avérées efficaces pour détecter de la vapeur d'eau et de la glace d'eau. Mais l'eau liquide s'avère plus difficilement détectable par spectroscopie astronomique, notamment lorsque l'eau est souterraine. Pour cette raison, les astronomes, les planétologues et les exobiologistes étudient et utilisent les effets de marée, des modèles de différenciation planétaire et des techniques de radiométrie pour évaluer le potentiel d'un objet à abriter de l'eau liquide. L'eau émise lors de phénomènes volcaniques peut fournir des indices tout comme des caractéristiques fluviales et la présence d'antigels (sels ou ammoniac).

En utilisant ces méthodes, l'eau liquide semble avoir couvert une grande partie de la surface de Mars dans le passé. Ce semble être également le cas sur Vénus.

Cependant, l'eau liquide peut également exister en profondeur dans les corps planétaires, à la manière des eaux souterraines terrestres.

 La vapeur d'eau est parfois considérée comme une preuve de la présence d'eau liquide bien qu'elle puisse exister là où il n'y a pas de traces d'eau liquide. Des preuves similaires soutiennent la présence d'eau liquide sous la surface de nombreuses lunes et planètes naines, parfois sous forme de grands océans subglaciaires. L'eau liquide est envisagée comme commune dans d'autres systèmes planétaires malgré l'absence de preuves concluantes à l'heure actuelle (2017).

L'eau pure n'existe sous forme liquide que dans un domaine restreint de couples pression-température, correspondant à la zone colorée en vert sur le diagramme de phase ci-contre.

da.jpg
tvvel.png
 

Les Trous Noirs

En astronomie, un trou noir est un objet intensément dense (compact), exerçant une attraction (gravité) si forte qu'il empêche toute forme de matière ou de rayonnement de s’en échapper : aucune lumière n'est émise du trou noir, c'est pourquoi il est noir .

 
gaura.jpg

La gravitation:


          Avant de décrire le trou noir, il est essentiel de connaître le fonctionnement de la gravitation. Il est à noter que la gravitation n’est pas la même chose que la gravité.

 On sait que la gravité est la force d’attraction terrestre. Selon la physique, la gravitation c’est la force d’attraction des corps entre eux relativement à leur masse et à leur distance. Par contre, depuis la relativité générale (théorie d’Albert Einstein), la gravitation est perçue comme la déformation de l’espace temps sous l’influence des corps qui l’occupent. Imaginez que vous avez un drap tendu, qui représenterait l’espace temps. Déposez-y deux poids et vous les verrez se rapprocher. Si les poids sont de différentes masses, le moins massif se déplacera vers le plus massif.

Formation d'un trou noir:

          Il existe de nombreuses théories différentes sur la formation des trous noirs. Il y a probablement plusieurs situations lors desquelles un trou noir peut se former. Ce qui est sûr c'est que les trous noirs se forment lorsque une étoile massive d'environ 8 x la masse du Soleil arrive en fin de vie, au début l'étoile grossit et devient une supergéante, puis la gravité commence à devenir si forte que l'étoile n'arrive plus à soutenir son poids, donc l'étoile va exploser en supernova, et un trou noir apparaît, ou une naine blanche.